Education

Le Co – Schooling

Nous débutons officiellement le Co-Schooling avec Nolhan pour son année de CE2.

Pourquoi allons nous pratiquer le Co-schooling ?
Nolhan depuis tout petit ne sait pas s’occuper seul ni jouer seul. Il faut toujours l’inciter et pourtant il est très curieux de tout ce qui peut l’entourer. Il n’a aucun souci avec les apprentissages scolaires bien au contraire par moment ça ne va pas assez vite pour lui… Il veut toujours plus, aller plus loin dans ses raisonnements, ses questionnements.
Alors je me suis un peu renseignée et j’ai cherché quelque chose qui pourrait lui correspondre sans en faire une bête savante non plus… Et je suis tombée sur cette façon d’apprendre : LE CO-SCHOOLING.

Mais qu’est-ce donc ce truc là ? J’ai fais des recherches car pour moi il était hors de question de lui faire faire une seconde journée d’école après les devoirs. Je ne veux pas lui bourrer le crâne. Mais au contraire lui apporter un peu plus de connaissances à ma manière sur des sujets qui l’intéresse (et non pas imposés) et quand lui en a envie (pas d’horaires imposées). JE NE SUIS PAS INSTIT, JE SUIS MAMAN !!!

Et bien voilà, le Co-schooling c’est ça : apprendre plus en s’amusant autour d’activités et non pas suivre un programme à la lettre. Faire au rythme de l’enfant et ce dont il a envie de connaître à travers des activités ludiques. Prendre vraiment plaisir d’apprendre de nouvelles choses.

Alors bien sûr, il va me falloir de l’organisation pour ne pas lui apporter n’importe quoi non plus. Nous allons donc procéder sous formes de thèmes sans durée imposée. Un thème peut très bien durer 1 semaine comme 1 mois… tout dépendra de ce que Nolhan veut savoir, s’il veut pousser encore un peu plus loin dans sa réflexion par rapport à ce que je peux lui proposer… Encore une fois, faire à son rythme. Je lui demande de me faire une liste des thèmes qu’il souhaite aborder… Il a déjà bien rempli la liste et me la complétera au gré de ses envies.

Pour chaque thème, je vais essayer d’y mettre puzzles, activités manuelles, activités un peu plus « scolaire », des jeux, quand mon état me le permettra pourquoi pas organiser des sorties sur le thème en question… et surtout des livres car Nolhan adore lire et je trouve les livres très importants dans le développement du langage et du vocabulaire . Tout ceci sera à sa disposition. Bien sûr nous y consacrerons plus de temps le mercredi et le week-end mais s’il a envie le soir de faire une activité il n’y aura aucun souci !

A la fin de chaque thème, je vous ferai un récapitulatif des différentes activités faites, des différents ouvrages lus et les différentes ressources.

En espérant que tout ceci lui convienne.